Le Poble Espanyol est un village unique construit à partir de la reproduction de 117 édifices, à échelle réelle, de différentes régions espagnoles. Une promenade agréable et tranquille vous permettra de découvrir la variété du patrimoine architectonique de la péninsule : du quartier andalou à l’architecture monastique romane catalane.

Voyager à pied et en quelques minutes de Cordoue à Besalú ou de Cangas de Onís à Medinaceli en passant pas Majorque, Saint-Jacques-de-Compostelle, Caceres et bien d’autres coins de la pénínsule ibérique pour découvrir l’architecture populaire espagnole d’un autre point de vue est possible. C’est la magie du Poble Espanyol.

Un village particulier fondé en 1929

Il s’agit d’un village construit en haut d’une montagne, Montjuïc. Et c’est exactement cela: un village. Avec sa place principale et d’autres plus petites, avec des rues constituées de maisons traditionnelles de différents styles de l’architecture espagnole: romane, gothique, mudéjar, Renaissance, Baroque… En en plus, des jardins, des fontaines, des murailles… et même un monastère et un musée!

Tous sont des éléments communs à la plupart des villages d’Espagne et cela est parfaitement synthétisé au Poble Espanyol de Barcelone. C’était précisément le but des concepteurs de cette enceinte, construite en 1929 pour l’Exposition Internationale de Barcelone. Au total, 117 constructions qui sont en fait des répliques à taille réelle d’autres déjà existantes.

L’architecte Puig i Cadafalch a imaginé l’idée originale et ses collègues Francesc Folguera et Ramón Reventós l’ont matérialisée avec l’aide du critique d’art Miquel Utrillo et du peintre Xavier Nogués, qui ont visité 1.600 villes dans toute la péninsule en prenant des notes et en dessinant afin de capturer la vraie essence de l’architecture espagnole. Une essence qui ne se transmet pas au travers de grands monuments mais plutôt avec des bâtiments populaires, des petites églises ou des charmantes petites places, le résultat de siècles d’histoire. Le projet a rencontré un tel succès que les autorités de l’époque ont décidé de conserver l’enceinte pour les générations suivantes.



Certains des édifices que vous découvrirez…

Voici quelques-uns des édifices des différentes communautés qui ont été reproduits et qui sont bien conservés dans le Poble Espanyol.


Albarracín

Albarracín (Teruel)

Aragón

Albarracín

Albarracín (Teruel)

Aragón

Albarracín

Albarracín (Teruel)

Aragón

Alquézar

Alquézar (Huesca)

Aragón

Antiguo Ayuntamiento de Sigüenza

Sigüenza (Guadalajara)

Castilla y León

Aranda de Duero

Aranda de Duero (Burgos)

Castilla y León

Arcos de la Lonja

Sos del Rey Católico (Zaragoza)

Aragón

Ayuntamiento de Valderrobres

Valderrobres (Teruel)

Aragón

Arcos de Sos

Jérica (Castellón)

Comunidad Valenciana

Belianes

Belianes (Lleida)

Catalunya

Ayuntamiento de Graus

Graus (Huesca)

Aragón

Ayuntamiento de Sigüenza

Sigüenza (Guadalajara)

Castilla - La Mancha

Besalú

Besalú (Girona)

Catalunya

Caldas de Reis

Caldas de Reyes (Pontevedra)

Galicia

Besalú

Besalú (Girona)

Catalunya

Calle Arcos

Arcos de la Frontera (Cádiz)

Andalucía

Les choses à voir

Les constructions du Poble Espanyol sont classées et organisées en quatre grandes zones
géographiques : Méditerranée, Sud, Centre et Nord, et elles forment conjointement un tissu
urbain doté d’espaces à voir absolument. Par exemple:

  • La Plaza Mayor : Comme cela arrive dans tous les villages espagnols, il s’agit d’un
    grand espace public, héritage de l’agora grecque et du forum romain. Sur notre
    Plaza Mayor, inspirée par celle de Riaza (Ségovie), se situe comme il se doit la
    Mairie, à l’image et à la ressemblance de celle de Valderrobles (Teruel). Mais en
    réalité, sa structure fut inspirée par de nombreuses constructions originaires d’autres
    provinces espagnoles.
  • La Plaza Aragonesa : Surplombée par l’imposante tour d’Utebo, voici l’autre grande
    place du Poble Espanyol. Le style mudéjar de la construction est un clair reflet
    artistique du croisement des religions chrétienne et musulmane, qui représente
    incontestablement l’une des singularités de l’histoire et de la culture péninsulaires, et
    de l’architecture espagnole.
  • L’architecture romane catalane : À l’une des extrémités du Poble Espanyol, se trouve
    l’espace dédié à la Catalogne, dans lequel vous pourrez admirer le Monastère de
    Sant Miquel, qui a été conçu à partir de la reproduction d’éléments de cinq
    monastères catalans comme celui de Santa María de Porqueres à Girona. D’autre
    part, cet espace offre également des édifices de la bourgeoisie urbaine naissante
    dans la Calle Mercaders, ainsi que d’admirables vues panoramiques sur Barcelone.
  • Le sud : Cette zone est principalement dédiée aux provinces andalouses, et elle offre
    un beau contraste par rapport au reste de l’enceinte. Les ruelles étroites, sinueuses
    et pavées, les façades blanches garnies de pots bleus débordant de géraniums et le
    typique patio cordobés, constituent certaines des caractéristiques de cet espace qui
    abrite la Plazuela del Carmen et la Virgen de los Faroles.

Mais il ne s’agit là que de quatre exemples de l’architecture espagnole que le Poble peut
vous proposer. Vous trouverez à travers toute l’enceinte, des ruelles et des recoins pleins de
charme qui vous transporteront dans l’espace et dans le temps : la Bajada de Cervantes, la
Gradas de Santiago, la rue du Príncipe de Viana aux typiques maisons basques et
navarraises, la Fontaine de San Miguel... Alors, plongez au cœur du Poble, et profitez de la
balade!

Une architecture espagnole très vivante

Le Poble Espanyol représente bien plus qu’un simple décor inspiré par l’architecture
espagnole. Ses constructions pleines de vie, sont le cadre idéal pour des activités culturelles
complémentaires dont il faut absolument profiter. Par exemple, le Musée Fran Daurel, doté
d’une riche collection d’art contemporain, dans lequel vous pourrez admirer des œuvres de
Picasso, Dalí, Miró, Tàpies, Chillida ou Barcelò. La modernité de ces artistes cohabite en
harmonie avec la tradition de l’architecture espagnole des siècles passés.
D’autre part, le Poble Espanyol abrite également parmi ses constructions les ateliers de
dizaines d’artisans qui réalisent des créations uniques dans de nombreuses matières, telles
que le cuir, la céramique, le métal, le verre ou la laine, ce qui a permis que notre enceinte
soit déclarée Zone d’Intérêt Artisanal par la Generalitat de Catalunya.
Et pour compléter le tout, vous trouverez dans les rues du Poble Espanyol une multitude de
bars, de boutiques, de restaurants et d’autres établissements qui forment un riche tissu
commercial et de loisirs… à l’image d’un authentique village espagnol !
Et pour ne pas perdre une miette des détails des constructions qui composent le Poble
Espanyol, voici un répertoire complet.